Pour 15 à 20 sablés
Temps de préparation : 10 min + 10 min de cuisson

  • 200g de farine semi-complète
  • 100g de beurre végétal, obtenu en mélangeant simplement les ingrédients suivants :
    • 50g d’huile de coco, souple sans être fondue
    • 25g de purée de noix de cajou
    • 25g d’eau
  • 50g de sucre complet
  • un peu d’eau
  • 6 à 8 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • (optionnel) des feuilles ou des fleurs de lavande, pour la déco
  1. Verser l’huile essentielle dans le beurre végétal, bien mélanger.
  2. Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre, former un puits.
  3. Verser le beurre végétal dans le puits et y incorporer la farine petit à petit, avec le bout des doigts.
  4. Lorsque toute la farine est incorporée, ajouter de l’eau à raison de quelques gouttes à la fois, jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte homogène. Si elle est trop collante, ajouter un peu de farine.
  5. Préchauffer le four à 180°C.
  6. Sur un plan de travail propre, saupoudrer un peu de farine et étaler la boule de pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. S’arrêter lorsque la pâte a environ un demi-centimètre d’épaisseur.
  7. Former des sablés à l’aide d’un emporte-pièces ou d’un verre retourné, les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier aluminium ou sulfurisé.
  8. Décorer de feuilles ou de fleurs de lavande, enfourner pour une dizaine de minutes. Laisser refroidir (au moins un peu !) avant de déguster.

Et ces sablés, j’te les raconte ?

Depuis l’épisode du cake brocolis / citron, Marta et moi partagions une envie (sans doute le printemps) de fleurs et d’herbes dans nos préparations au four. Lors de nos occasionnelles balades dominicales (et ludiniales, et jodiales, oui pourquoi pas ?) à travers la campagne, nous étions à l’affût des plantes, sauvages ou non, à chiper pour ensuite les cuisiner. C’est comme ça qu’on a appris à faire la différence, par exemple, entre le romarin et le thym (il n’est jamais trop tard pour apprendre). Puis entre le romarin et une espèce de buisson type pin chelou encore non identifié. Enfin, entre le romarin et la lavande pas encore fleurie. Tu l’auras peut-être deviné : on surkiffe le romarin, et on a tendance à en voir de partout, sauf qu’en fait ce n’en est jamais vraiment. En attendant, comme on aime pas mal la lavande aussi, mais que c’est pas tout à fait la saison des fleurs, j’ai tenté cette consolation à base de feuilles et d’huile essentielle. Et franchement, ça passe.

Publicités

Un commentaire sur « Sablés à la lavande »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s