• 1 pâte feuilletée
  • 400g de choux de Bruxelles
  • 1/2 tasse OU 5 échalotes émincées
  • 1/2 tasse de noix de Grenoble
  • un peu d’huile de cuisson
  • Pour la marinade de tempeh :
    • 100g de tempeh
    • 2 càs de sauce tamari ou soja
    • 1 càs de vinaigre de riz
    • 1 cm de gingembre frais, finement émincé OU 1 càc de gingembre en poudre
  • Pour le fond de tarte :
    • 4 càs de purée de noix de cajou
    • 3 càs de moutarde
    • 1,5 càs de sauce tamari ou soja
    • 1,5 càs d’eau
  1. Préparer la marinade de tempeh : découper le tempeh en allumettes, puis mélanger tous les ingrédients de la marinade dans un grand bol. Utiliser une petite cuiller pour recouvrir régulièrement le tempeh de marinade pendant les étapes suivantes.
  2. Préparer les choux de Bruxelles : couper et retirer les pieds, couper les choux en 2 ou en 4 en fonction de leur taille, les rincer à la passoire.
  3. Dans une grande poêle, faire revenir les échalotes émincées et les noix de Grenoble dans un peu d’huile de cuisson pendant environ 2 min. Ajouter les choux de Bruxelles, les saisir à feu fort puis baisser le feu, couvrir et cuire une dizaine de minutes. Ajouter la marinade de tempeh et cuire encore environ 5 min ou jusqu’à ce que les choux de Bruxelles soient juste tendres.
  4. Pendant la cuisson des choux de Bruxelles, préchauffer le four à 180°C. Préparer le fond de tarte en mélangeant tous les ingrédients dans un petit bol. Disposer une feuille de papier cuisson (par exemple celle de la pâte feuilletée) au fond d’un plat à tarte.
  5. Monter la tarte tatin : disposer au fond du plat le contenu de la poêle. Étaler dessus le fond de tarte (ajouter 1 càc d’eau s’il n’est pas assez liquide pour être facilement étalé), en insistant sur les bords extérieurs du plat à tarte. Enfin, recouvrir le tout de la pâte feuilletée, en coinçant le surplus de pâte en bourrons contre les bords du plat. Faire cuire 20 min au four ou jusqu’à ce que la pâte soit bien cuite et bien dorée. Sortir du four et retourner sur une grande assiette.

Et cette tarte, j’te la raconte ?

Comme pour une part non négligeable de mes recettes, « cette idée-là n’est pas de moi » (si tu ne reconnais pas la référence, replonge-toi vite dans les contes de la rue Broca, non mais !). Celle-ci me vient de ma maman, qui me l’a transmise sous forme d’un reportage photo sur Whatsapp, avec les ingrédients comme toujours donnés sous leur forme de « au pif » (c’est une tradition familiale). Moi, j’ai attrapé l’idée, je l’ai revue à ma sauce, je l’ai testée avec petites touches d’improvisation, et j’ai fait l’effort (ô surhumain) de prendre en note des quantités presque précises, pour toi public. Pour que tu puisses déguster cette originalité inventée à 4 mains, entre la Californie et la France, et qui présente l’avantage indéniable de faire d’un légume un peu boudé la base d’un plat assez stylé (encore plus stylé si, comme ma maman, tu te tapes la motiv de disposer tes demi-choux bien joliment en spirale au fond de ton plat à tarte : bon courage). Et même que c’est ‘achement bon, ouaip.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s